Frelon asiatique: la pression s’accentue en Belgique

      Commentaires fermés sur Frelon asiatique: la pression s’accentue en Belgique

Les apiculteurs s’inquiètent: la pression du frelon asiatique sur les ruchers s’intensifie en cette fin du mois d’août. Il semble que les ruchers en zone agricole soient un peu plus épargnés mais les ruchers aux abords de zones boisées ou de cours d’eau sont très vulnérables. La progression de Vespa velutina en Wallonie et à Bruxelles est assez spectaculaire. Il suffit de voir cette carte publiée par le Service public de Wallonie pour s’en rendre compte.

Copie d’écran : http://observatoire.biodiversite.wallonie.be/enquetes/frelon/

On voit nettement que le frelon asiatique a profité des corridors biologiques, comme la Meuse et a atteint la région de Liège. Quelques observations isolées sont notées dans le sud du pays. La carte publiée par waarnemingen.be montre des zones de densité qui correspondent nettement aux zones urbaines.

Copie d’écran: waarnemingen.be

Il est désormais très clair que les attaques de fin de saison de Vespa velutina sont devenues la première crainte des apiculteurs. Ce n’est jamais le bon moment pour stresser une colonie mais encore moins en cette période de l’année où elles préparent leurs abeilles d’hiver. Les attaques de Vespa velutina sur les ruchers déclenchent un confinement des abeilles et, par effet boule de neige, des problèmes de nutrition, puis de dépeuplement qui peut conduire à des pertes hivernales.

Quelles solutions?

Les apiculteurs se voient dans l’obligation de s’organiser eux-mêmes, de protéger leurs ruchers, de chercher les nids, de piéger dans les ruchers attaqués, de faire appel à des destructeurs de nids privés à leurs frais. Le scénario français semble se répéter ici. Les premières années, le CRA-W a pu former largement et prendre en charge la destruction des premiers nids. Aujourd’hui, ce n’est plus possible. La structure ne permet pas à elle seule de s’occuper de la lourde charge de destruction. Ce n’est pas non plus sa mission principale. Le rôle du CRA-W sera désormais concentré sur la formation et l’encadrement des personnes et structures qui vont être en charge de la destruction des nids (pompiers et destructeurs privés). Ils assureront aussi une veille des solutions techniques et de leur évolution. Ceci sera pris en charge par le projet Bee Wallonie, financé par la Région Wallonne, projet qui a cependant pris un gros retard administratif.

Les apiculteurs se mobilisent

Du côté des apiculteurs, des groupes s’organisent et font un exceptionnel travail d’aide et d’informations. C’est le cas du « Groupe F » de la SRABE à Bruxelles qui recherche nids et solutions pour protéger les ruchers en ville. L’un d’eux, Louis Monéger, viendra donner une conférence au CARI le 11 septembre prochain.

C’est aussi le cas d’un groupe d’apiculteurs de la Société Royale d’Apiculture de Wavre et Environs (SRAWE) qui se mobilise pour repérer et détruire les nids dans leur secteur avec l’aide de Gaetan Fievez, apiculteur déjà formé par le CRA-W pour la neutralisation des nids. Ils testent aussi les appâts et les meilleures manières de protéger les ruches. Il semble que la destruction de nids de frelons asiatiques deviennent une forme de diversification pour certains apiculteurs formés par le CRA-W. C’est également le cas de Yannick Servais qui intervient sur un large territoire. Les prochaines formations du CRA-W sont prévues en septembre et en octobre.

FORMATION
Louis Hautier du CRA-W donnera une formation à la neutralisation des nids de frelon asiatique

Le 8 septembre 2022,  de 9h à 16h
le 9 septembre 2022,  de 9h à 16h 
le 6 octobre 2022,  de 9h à 16h
le 7 octobre 2022,  de 9h à 16h

Infos et conditions: https://www.cra.wallonie.be/fr/formation-frelon-asiatique
Source: Louis Hautier – CRA-W