Néonicotinoïdes en spray, à hauts risques

main

CC M.J. Weaver, 1999

L’Agence européenne de sécurité des aliments (EFSA) vient de publier ses conclusions sur les risques des néonicotinoïdes pour les abeilles utilisés lors de pulvérisations, d’injection dans les tiges/le sol ou encore lors d’irrigation. Le rapport pour les traitements de semences est attendu dans les prochains mois. En 2013, l’Agence avait identifié une liste de données supplémentaires à fournir par l’industrie (Syngenta (producteur du thiaméthoxam) et Bayer (producteur de l’imidaclopride et de la clothianidine)), pour répondre aux exigences légales requises afin d’assurer la sécurité des abeilles. De nouvelles données ont ainsi été apportées par l’industrie comme celles de la toxicité chronique (lorsque les abeilles sont exposées à la molécule sur plusieurs jours) et de toxicité larvaire. Malgré l’absence d’autres données utiles pour une évaluation complète, l’EFSA confirme aujourd’hui que les néonicotinoïdes posent de hauts risques pour les abeilles et que d’autres risques ne peuvent pas être exclus vu qu’ils n’ont pas pu être évalués.

La question qui se pose aujourd’hui est de savoir quelle suite les Etats membres donneront à ce rapport.

Vous trouverez les informations complémentaires sur le site de l’EFSA.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.