Néonicotinoïdes et abeilles sauvages: une étude des impacts sur le long terme

Une récente étude anglaise démontre l’impact négatif des traitements de semence de colza avec des néonicotinoïdes sur le maintien des populations d’abeilles sauvages. Cette étude est intéressante par le fait qu’elle prend en compte des données recueillies sur le long terme (18 ans) et sur de nombreuses espèces d’abeilles sauvages (62).

neteffectcomms12459-f3

Estimation de l’effet de l’exposition aux néonicotinoïdes sur le nid des espèces d’abeilles sauvages qui se nourrissent sur le colza – Source: http://www.nature.com/ – Valeurs ajustées à partir de modèles pour chaque espèce individuelle (ligne rouge) comparées à un modèle idéalisé dans lequel aucun néonicotinoïde n’a été appliqué cad avant leur première utilisation à grande échelle en 2002 (ligne bleue). Les zones ombrées montrent 95% des intervalles crédibles.

Pour les chercheurs, l’exposition des populations d’abeilles aux néonicotinoïdes les affecte en interaction avec d’autres facteurs négatifs comme par exemple la nécessité pour les espèces d’affronter les modifications climatiques ainsi que les modes de culture intensive qui influencent la modification des paysages. L’accumulation de pressions environnementales peut expliquer la perte des populations d’abeilles sauvages. Cependant, si l’on élimine les néonicotinoïdes sur colza, une ressource de nourriture importante en début de saison, certaines espèces d’abeilles sauvages pourraient récupérer relativement vite selon les chercheurs.

wildbeesneonicGB

Distribution géographique des données récoltées par http://www.bwars.com/- Source http://www.nature.com/

Dans le contexte de la remise en question du moratoire imposé en 2013 par l’Union européenne sur l’utilisation des néonicotinoïdes, cette étude est de première importance puisqu’elle apporte des données sur le long terme, données récoltées par des naturalistes qualifiés (http://www.bwars.com). Les impacts des pratiques agricoles et des changements dans la gestion des terres agricoles peuvent être étudiées avec un recul historique suffisamment large.

Source: Woodcock, B. A. et al. Impacts of neonicotinoid use on long-term population changes in wild bees in England. Nat. Commun. 7:12459 doi: 10.1038/ncomms12459 (2016). http://www.nature.com/articles/ncomms12459

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *